wcag_skip_links_header

LA BOHÈME

Mario Martone 1h 52m 2022

MARIO MARTONE - OPÉRAS
Entre 2020 et 2022, en pleine pandémie, le Maestro Martone part des théâtres fermés pour transformer 3 classiques de l’opéra en films exceptionnels. Le cinéma, le théâtre et la musique comme acte politique à l’époque du Covid.
Fra il 2020 e il 2022, in piena pandemia, il Maestro Martone parte dai teatri chiusi per trasformare 3 classici del teatro d’opera in film d’eccezione. Cinema, teatro e musica come atto politico al tempo del Covid.

Pour réserver vos places, merci de vous rapprocher des cinémas partenaires.

BONLIEU SCÈNE NATIONALE - Petite salle
Dimanche 2 octobre à 17h30

enter image description here

SYNOPSIS
Après le succès du Barbier de Séville et de la Traviata, Mario Martone réalise son troisième film-opéra, à nouveau produit par Rai Cultura et par le théâtre de l’Opéra de Rome. La dernière étape du projet cinématographique né durant la pandémie est La Bohème de Giacomo Puccini, dirigé par Michele Mariotti. Le film se déroule dans les laboratoires de scénographie du théâtre de l’Opéra de Rome, via dei Cerchi : un bâtiment d’archéologie industrielle fascinant, entre des ateliers pour peintres décorateurs, d’immenses entrepôts de costumes et d’accessoires de scène et un atelier de menuiserie. Le décor idéal pour représenter la jeunesse puccinienne et pour aborder le récit d’opéra d’un nouveau point de vue : non plus l’espace vide du public du théâtre fermé, mais dans les coulisses, où l’œuvre se construit. Le même orchestre, avec le directeur musical du théâtre Michele Mariotti, est plongé dans les immenses espaces de la salle inondée de lumière. Rodolfo est interprété par Jonathan Tetelman, et Federica Lombardi est dans la peau de la douce Mimì. Dans les rôles de Musetta et de Marcello, on retrouve respectivement Valentina Naforniţă et Davide Luciano. Roberto Lorenzi est Schaunard, et Giorgi Manoshvili est Colline. Dans la distribution, on trouve également Armando Ariostini (Benoît), Bruno Lazzaretti (Alcindoro), Giordano Massaro (un vendeur ambulant), Vinicio Cecere (Parpignol), Daniele Massimi (un douanier) et Alessandro Fabbri (sergent des douanes). Le chœur du théâtre est dirigé par Roberto Gabbiani. La production de l’œuvre, sur un livret de Giuseppe Giacosa et Luigi Illica, inspiré du roman Scènes de la vie de bohème de Henri Murger, est embellie par des costumes d’Anna Biagiotti, tandis que Pasquale Mari signe les lumières.
L’histoire des jeunes Parisiens de la fin du XIXe siècle est racontée à travers le regard de Martone, qui associe leurs amours, leurs amitiés, leurs passions, leurs inquiétudes et même leurs souffrances à une réalité qui est celle de notre présent. Les protagonistes de l’œuvre puccinienne sont plongés dans un monde correspondant à la poétique de la Nouvelle Vague française.

SINOSSI
Dopo i successi del Barbiere di Siviglia e della Traviata, Mario Martone realizza il suo terzo film-opera, ancora una volta prodotto da Rai Cultura e dal Teatro dell’Opera di Roma. L’ultima tappa del progetto cinematografico nato durante la pandemia è La bohème di Giacomo Puccini, diretta da Michele Mariotti. Il film – è ambientato nei Laboratori di Scenografia del Teatro dell’Opera di Roma, in via dei Cerchi: un affascinante edificio di archeologia industriale, tra officine per scenografi-pittori, depositi immensi di costumi e attrezzeria scenica e una falegnameria. Il set ideale per la rappresentazione della gioventù pucciniana e per affrontare il racconto operistico da un punto di vista nuovo: non più lo spazio vuoto della platea del teatro chiuso, ma il dietro le quinte, dove l’opera si costruisce. La stessa Orchestra, con il Direttore musicale del Teatro Michele Mariotti, è immersa negli immensi spazi del salone inondato di luce. Rodolfo è interpretato da Jonathan Tetelman, Federica Lombardi veste i panni della dolce Mimì. Nelle parti di Musetta e Marcello sono impegnati rispettivamente Valentina Naforniţă e Davide Luciano. Schaunard è Roberto Lorenzi, Colline è Giorgi Manoshvili. Ancora nel cast troviamo Armando Ariostini (Benoît), Bruno Lazzaretti (Alcindoro), Giordano Massaro (un venditore ambulante), Vinicio Cecere (Parpignol), Daniele Massimi (un doganiere) e Alessandro Fabbri (sergente dei doganieri). Il Coro del Teatro è diretto da Roberto Gabbiani. La produzione dell’opera, su libretto di Giuseppe Giacosa e Luigi Illica, ispirato al romanzo Scènes de la vie de bohème di Henri Murger, è arricchita dai costumi di Anna Biagiotti, mentre Pasquale Mari firma le luci.
La vicenda dei giovani parigini di fine Ottocento viene raccontata attraverso lo sguardo di Martone che associa i loro amori, le amicizie, gli entusiasmi, le inquietudini e persino le sofferenze, a una realtà che è quella del nostro presente. I protagonisti dell’opera pucciniana sono immersi in un mondo che si rifà alla poetica della Nouvelle Vague francese.


enter image description here

FR
Mario Martone est né à Naples en 1959. Réalisateur et scénariste, d’abord pour le théâtre, il se lance dans le cinéma au début des années 80. En 1992, il remporte le Grand Prix du jury de la Mostra de Venise pour son premier long métrage, Morte di un matematico napoletano. Plus tard, Capri-Revolution (ACI 2018) et Qui rido io (2021) font également parler d’eux à Venise. On retrouve Naples avec Nostalgia, sélectionné à Cannes 2022.

IT
Mario Martone, regista e sceneggiatore di teatro e cinema, nasce a Napoli nel 1959. Esordisce nel mondo del cinema all’inizio degli anni ’80 e nel 1992 vince il Gran Premio della Giuria a Venezia con il suo primo lungometraggio Morte di un matematico napoletano. Passano da Venezia anche Capri-Revolution (ACI 2018) e Qui rido io (2021). Si torna a parlare di Napoli in Nostalgia, in concorso al Festival di Cannes 2022.

Réalisateur

Mario MARTONE

Langue

italien

Pays

Italie